Après avoir fait une percée sans précédent dans la voix sur IP (VoIP), Skype s'apprête à mettre un visage sur nos correspondants. Skype Technologies a en effet annoncé être en période de test pour intégrer la vidéo à son service de téléphonie par P2P.

Niklas Zennström est un homme qui a du flair. Créateur de Kazaa, il est celui qui a révélé le potentiel commercial du P2P dans la distribution de fichiers par Internet. Mais comme s’il sentait qu’il avait tiré le maximum de son poulain et que celui-ci prendrait progressivement sa retraite, Zennström s’est investi dans la téléphonie par Internet en lançant en août 2003 le premier logiciel de VoIP par P2P : Skype.

Le logiciel permet aux internautes de se « téléphoner » en passant par leur ordinateur, totalement gratuitement. Pour réaliser cette performance, Skype mise tout d’abord sur une architecture décentralisée qui distribue les coûts de bande passante entre tous les utilisateurs du réseau (en fait, l’on paye Skype dans notre abonnement à Internet, tout comme n’importe quel autre service en ligne). Mais Zennström mise également sur des services avancés, au premier rang desquels Skype Out, qui permet de téléphoner sur un téléphone fixe ou mobile depuis son ordinateur, à des coûts défiants toute concurrence.

Aujourd’hui, Skype est un logiciel établi. La société revendique 1 million d’utilisateurs connectés quotidiennement au réseau, mais ça n’est encore qu’un début dans la vision de son créateur. « Nous pouvons facilement développer de nouveaux services en se basant sur Skype« , explique Niklas Zennström. « L’un [de ces services] est la vidéo et nous espérons sortir quelque chose l’année prochaine« , ajoute t-il. Il sera donc possible d’ici quelques mois d’utiliser Skype comme un véritable système de vidéoconférence, armé de son micro et de sa webcam. Etant donné la qualité bluffante de la transmission sonore sur le service (en tout cas pour ce qui est de la communication inter-Skype, Skype Out laissant beaucoup plus à désirer), l’on peut attendre du créateur de Kazaa une véritable valeur ajoutée par rapport aux leaders du genre que sont MSN Messenger ou Yahoo Messenger.

Skype, le Microsoft de la VoIP ?

Autre évolution attendue, Skype sera porté sur certains smartphones, ces téléphones portables nouvelle génération plus proches du PDA que du cellulaire. « Nous évaluons en ce moment différents systèmes d’exploitation de smartphones dont ceux de Microsoft, Symbian, Palm et Linux« , indique Zennström, qui se reproche toutefois d’avoir sousestimé l’importance du standard SIP (Session Initiation Protocol) qui assure l’interopérabilité des différents systèmes de VoIP. Malgré tout, le suédois n’est pas décidé à faire demi-tour. Skype a eu immédiatement un succès qui l’a lui-même surpris, et les utilisateurs se fichent pour l’instant de savoir si le logiciel est compatible avec la norme SIP.

L’interopérabilité des systèmes de VoIP est pourtant un enjeu crucial. L’on n’imagine pas aujourd’hui avoir chez soi un téléphone pour recevoir les appels des abonnés de Tele2, un autre pour 9 Telecom et un dernier pour appeler ceux de France Telecom. L’on ne peut imaginer avoir demain un logiciel pour les abonnés de Skype, et un autre pour ceux de Vonage. Il faudra qu’un standard se dégage. Ce standard existe, mais l’idée de Skype Technologies est probablement de devenir le Microsoft de la VoIP : un standard de fait. Quel meilleur moyen pour assurer sa pérennité ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés