"Rien n'arrêtera les pirates", titre Le Parisien à la une de son édition du 8 octobre. Entraînée par la fougue de son porte-parole Aziz Ridouan, l'Association de Défense des Audionautes parvient à faire entendre la voix des P2Pistes.

Entre plateaux de télévision, studios de radio et colonnes de journaux, la jeune association n’a pas froid aux yeux et parvient à recevoir un echo jusque là inédit. Hier, c’est Florent Latrive de Libération qui concluait son article sur les poursuites par les propos cinglants de Aziz Ridouan.

Aujourd’hui, le lycéen à la tête de l’ADA fait la une du quotidien le Parisien avec ces mêmes propos qui ont marqué toute la presse lors de la conférence du SNEP à l’Olympia :

 » Tout le monde télécharge, c’est un fait contre lequel vous ne pouvez rien, a-t-il lancé sans trembler. Six millions de personnes téléchargent en France, le risque de se faire attraper est donc infime. Vous voulez coûte que coûte que les internautes s’adaptent à votre logique. Nous voulons l’inverse puisque vous avez les ressources financières pour inventer un modèle qui satisfera les deux bords. « 

L’association s’est déjà fait entendre au Nouvel Observateur, sur LCI/TF1, sur Canal+, M6, ou encore sur de nombreuses radios.

Pour se faire entendre davantage, l’association a besoin d’adhérents et de dons, ce que vous pouvez faire en cliquant respectivement ici et .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés