On se souvient de Pepsi allié à l'iTunes d'Apple. On se souvient de McDonald's allié à Sony Connect. On se souviendra de AOL Music allié à Burger King.

AOL, le géant des fournisseurs d’accès à Internet, propriété de Warner, membre du groupe des Quatre (la RIAA), a son service de musique aux Etats-Unis. Bénéficiaire d’un catalogue de 700.000 titres fourni par MusicNet, AOL manquait toutefois d’un partenaire de poids dans la distribution de burgers.

Jusqu’au 13 octobre, les clients de la chaîne Burger King qui achèteront un Whopper (l’équivalent du Big Mac) se verront donc eux aussi gratifiés d’un code de téléchargement à entrer cette fois sur le site HaveItYourWay.com, pour télécharger gratuitement un morceau sur la plateforme d’AOL. L’on a vu ce que ça donnait sur Sony Connect.

Cela dit, ça va marcher. Non pas grâce à la qualité du service d’AOL, non, mais à cause de la flambée des prix du pétrole. Si, c’est en tout cas ce que semble affirmer très sérieusement Malcolm Knapp, un spécialiste de la restauration :

« Si ça vous fait mal de sortir de l’argent parce que tout va dans votre réservoir, [pour le consommateur] ça ressemble à un repas gratuit« , explique Knapp.

On apprendra peut-être demain que la RIAA a fait pression sur le président Bush pour déclencher la guerre en Iraq et ainsi faire grimper les prix du baril.

En attendant, notre Quick national attend sûrement que la FNAC vienne lui demander un partenariat similaire. Il n’y a en effet rien de mieux que l’odeur de frite pour redorer l’image de l’industrie du disque et rappeler aux jeunes que la musique est avant tout une histoire de culture, comme la gastronomie…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés