Après Tauss en juin dernier, c'est au tour d'un deuxième homme politique de rejoindre les rangs du parti pirate allemand. Comme en Suède, le mouvement peut donc s'appuyer sur des politiciens qualifiés et rompus à l'arène politique. Une situation que beaucoup aimerait voir en France.

Pourrait-on voir un jour en France un Christian Paul, un Patrick Bloche ou une Martine Billard quitter leur formation politique pour rejoindre le parti pirate français ? Rien est moins sûr, puisque le mouvement pirate français est plus éparpillé qu’autre chose. En revanche, c’est exactement ce qu’il s’est passé en Allemagne. En effet, un politicien allemand a tout simplement rendu sa carte de son parti pour embrasser le parti pirate allemand.

Co-fondateur du parti vert allemand et parlementaire allemand pendant plusieurs années, Herbert Rusche est un politicien qui a une certaine expérience de la vie politique. Conquis par les valeurs défendues par le parti pirate allemand, il a tout simplement décidé de se lancer dans une nouvelle bataille pour défendre la vie privée et les droits fondamentaux de ses compatriotes.

C’est donc le deuxième politique expérimenté qui intègre le parti pirate allemand. En juin dernier, Jörg Tauss avait choisi de quitter le Parti Social-Démocrate (PSD) pour soutenir le mouvement pirate. Nicole Hornung, un des responsables de la formation politique, a déclaré être ravi d’accueillir un tel pirate de premier plan : « la longue expérience politique d’Herbert est inestimable pour nous« .

Cet automne, le parti pirate espère réaliser une jolie performance lors des élections fédérales allemandes, en s’appuyant sur ces deux hommes d’expérience. Pour le « piraten partei », les anciens partis politiques institués ont complétement échoué sur ces problématiques des droits fondamentaux et de la vie privée. « Ces problématiques sont d’une importance primordiale pour beaucoup de gens » estime Rusche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés