Souvent critiqué pour son apparente inaction, le Parti Pirate.org a informé Numerama qu'il allait entrer dans une nouvelle phase plus active, afin de se préparer au mieux à une rentrée qui sera sans aucun doute très musclée, avec en particulier le retour de la loi Hadopi dans l'hémicycle parlementaire français. Par ailleurs, des réunions et des actions sont également prévues à l'échelle internationale avec leurs homologues européens.

Ça bouge du côté des partis pirates français. Tandis que le mouvement emmené par Rémy Cérésiani cherche à se positionner pour son premier défi électoral majeur avec en ligne de mire les élections régionales françaises de 2010, les deux autres mouvements historiques, le Parti Pirate.org et le Parti Pirate Canal Historique, poursuivent leur rapprochement en vue d’une fusion prochaine, étape inévitable pour porter la formation à un autre niveau.

Après avoir dévoilé une série de flyers visant à promouvoir les idées du mouvement sur Internet, le Parti Pirate.org a informé Numerama qu’il se coordonnait dès à présent avec d’autres formations européennes afin de gagner en visibilité sur la scène politique internationale, en particulier en Europe, tout en mutualisant les travaux réalisés par les différentes formations nationales. Ainsi, le Manifeste du Droit des Internautes en cours de rédaction par plusieurs militants français du Parti Pirate a d’ores et déjà été repris par le Parti Pirate Irlandais.

Toujours à l’échelon international, le Parti Pirate Français projette de structurer un Parti Pirate Francophone, avec le concours des mouvements suisses, canadiens, belges et ivoiriens. Bien que son fonctionnement sera vraisemblablement calqué sur le Parti Pirate International, son objet ne sera pas de concurrencer l’organe international mais de proposer un espace pour centraliser les travaux et optimiser les synergies.

Enfin, le 11 et 12 septembre se tiendra à Nuremberg une conférence réunissant différents partis pirates européens. L’occasion pour la délégation française d’annoncer la fusion entre les trois partis pirates français ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés