Combien souhaitez-vous payer ? C'est la question qui est posée aux internautes désirant obtenir la version numérique du jeu vidéo "l'Entraineur 2010". Suivant les pas de Radiohead ou Nine Inch Nails, Eidos semble désormais s'essayer à de nouveaux modes de distribution et de rémunération. Avec un succès à la clé ?

Et si désormais les joueurs avaient toute latitude pour fixer eux-mêmes le prix d’un jeu vidéo ? Verrait-on le prix moyen des ventes se maintenir autour de 50 ou 60 euros, descendre de moitié ou pire, se stabiliser à quelques euros ? À première vu, on imagine aisément qu’avec une telle décision, l’éditeur se mettrait dans une position délicate, en prenant le risque de voir le jeu se vendre à un prix trop bas.

Or, c’est justement le pari qu’a fait Eidos, en laissant l’internaute déterminer seul le prix qu’il souhaite verser pour obtenir un exemplaire de l’Entraîneur 2010. Cette opération, valable jusqu’au 10 septembre prochain, ne concerne que la version numérique et complète du jeu vidéo. Toutefois, Eidos rappelle que l’achat est sujet à des frais de transaction s’élevant à 2,50 euros.

Un prix dérisoire face à la version physique du logiciel, vendu 39,99 euros dans le commerce. Et ce n’est pas la première fois qu’on laisse au consommateur final le soin de fixer lui-même la somme qu’il souhaite débourser pour rémunérer un auteur.

Quelques exemples existent dans l’univers de la musique, à commencer par Radiohead qui avait réalisé une opération similaire avec la mise à disposition de la version numérique de l’album numérique In Rainbows. Au final, et contre toute attente, ce nouveau mode de distribution fut un véritable succès pour le groupe britannique. Selon Warner Chappel, la personne qui s’occupe des droits du groupe, Radiohead a gagné plus d’argent avec les téléchargements à prix libres d’In Rainbows qu’il n’avait gagné au total sur le précédent album Hail To the Thief.

Eidos s’essaierait-il à de nouveaux modes de distribution et de rémunération ou n’est-ce finalement qu’un coup marketing sur un jeu vidéo où l’éditeur peut se permettre de prendre quelques risques ? Il sera très intéressant de connaitre l’issue de cette opération, en particulier sur le nombre de versions numériques vendues ainsi que le prix moyen payé par les internautes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés