Onze millions de joueurs, un film en préparation, des bénéfices s'élevant à plus de 1,2 milliards de dollars, trois extensions, sept langues disponibles... Blizzard a réalisé un coup de maitre avec World of Warcraft. À Anaheim, lors de la Blizzcon 2009, l'entreprise vient tout juste de révéler la troisième extension du jeu : Cataclysm...

Après Burning Crusade en 2007 et Wrath of the Lich King en 2008, Blizzard a annoncé hier à Anaheim l’arrivée prochaine de la troisième extension de World of Warcraft, Cataclysm. Contrairement aux deux versions précédentes, cette mise à jour majeure n’introduira par un nouveau monde ou un nouveau continent mais s’attachera à remanier en profondeur les anciens continents d’Azeroth.

Sorti il y a maintenant plus de quatre ans, les anciennes zones de World of Warcraft commençaient à accuser le coup, déclassée graphiquement par les dernières avancées techniques. Il était donc temps de les dépoussiérer, à la fois visuellement, en les redessinant, et géographiquement, en les modifiant en profondeur. Car cette extension s’annonce comme un bouleversement majeur dans l’univers des joueurs.

Plus aisé que le rajout d’une ou plusieurs classes dans un MMO, pour des raisons évidentes d’équilibrage degameplay, Blizzard a opté pour l’introduction de deux nouvelles races. Une faction Gobeline va ainsi rejoindre la Horde, tandis que les Worgens, des sortes d’Hommes – Loups Garous, se tiendront aux côtés de l’Alliance. Oui, c’est une évolution substantielle du lore du jeu, et les puristes ne manqueront pas de crier au scandale.

Toutefois, Blizzard a souvent été accusé de ne pas répondre aux demandes des joueurs, souvent critiques sur le manque d’évolution de l’univers de World of Warcraft. Avec la destruction de régions entières, le remodelage géographique profond qui s’annonce et l’introduction des Worgens dans l’Alliance, l’entreprise américaine a tenu à répondre à d’anciennes attentes.

Le seuil maximal a également été réévalué, passant de 80 à 85. C’est moins que les précédentes extensions qui permettaient au joueur d’évoluer par tranche de 10 niveaux, mais cela ne veut pour autant pas dire que cela sera plus aisé. Blizzard souhaite surtout ralentir l’arrivée fatidique du niveau 100 qui se rapproche inexorablement et ne pas faire peur aux nouveaux joueurs ou ceux qui veulent recommencer du début.

Toujours pour contenter les vieux de la vieille, d’anciens boss vont revenir au premier plan, comme le dragon Onyxia ou l’élémentaire Ragnaros. De plus, d’anciens vieux donjons vont être désormais accessibles en mode héroïque : les Mortemines ou le Donjon d’Ombrecroc par exemple.

Parmi les autres grandes annonces, citons l’arrivée des montures volantes dans les anciens royaumes, fonctionnalité qui laisse augurer l’arrivée de véritables raids aériens contre les capitales ennemies et une plus grande liberté de mouvement. La convention américaine a été l’occasion de dévoiler un nouveau métier secondaire, l’archéologie, ainsi qu’une plus grande combinaison entre les races et les classes. Désormais, nous verrons en jeu des humains chasseurs, des gnomes prêtres ou encore des taurens paladins.

Enfin, l’univers de World of Warcraft : Cataclysm s’annonce comme « mouvant », grâce au concept du phasing. En quelques mots, il s’agit d’une technique permettant de faire évoluer le monde à mesure de votre progression. Le risque étant néanmoins de vous mettre en décalage par rapport à vos amis et à votre guilde. À côté de cela, un nouveau système de progression en guilde va également être mis en place, tout comme un nouveau mode de progression : « la Voie des Titans ». Néanmoins, les contours de ces fonctionnalités sont encore bien flous.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés