Les maisons de disques sont dépassées par l'ampleur qu'a pris un piratage dèsormais démocratisé. Outre-Atlantique, elles commencent enfin à réagir en baissant fortement le prix du CD de certains de leurs artistes.

En effet, certaines maisons de disques proposent depuis peu d’acheter les œuvres de nouveaux artistes montants entre $9.99 et $13.99, alors qu’ils étaient vendus jusqu’alors à environ $18. L’objectif est de mettre sur le marché tous les nouveaux albums à un prix maximum de $9.

Les responsables de l’industrie du diques espèrent ainsi que cette baisse va faire revenir les consommateurs chez les discaires, et leur faire oublier leurs graveurs de CD.

Reste à voir si la même politique tarifaire sera appliquée en Europe, mais pour ça, il faudra certainement attendre que les maisons de disque constatent une récupercussion positives sur leurs ventes aux Etats-Unis.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés