MySpace a annoncé mercredi soir l'acquisition du service d'écoute et de recommandation musicale iLike, pour un montant estimé autour de 20 millions de dollars.

En très nette perte de vitesse ces derniers mois, qui l’ont obligé à licencier massivement et à envisager toutes formes de reconversion, MySpace a annoncé mercredi soir l’acquisition du portail musical iLike. Selon le blog Techcrunch, la transaction serait proche des 20 millions de dollars, une goutte d’eau par rapport aux 580 millions qu’avait investi News Corp dans l’achat du réseau social.

A la croisée entre Deezer, Facebook et Last.fm, iLike revendique 50 millions d’utilisateurs et propose l’écoute gratuite de musique en ligne financée par la publicité. Avec son réseau social, il permet surtout d’avoir accès à des recommandations personnalisées en comparant les habitudes d’écoute des utilisateurs avec celles des autres membres de la communauté. Ses widgets sont parmi les plus populaires sur Facebook, Bebo, Orkut, hi5, ou iGoogle. Et bien sûr sur MySpace, qui cherche avec cette acquisition à renforcer MySpace Music face à la position dominante d’iTunes.

Cepedant Techcrunch précise que c’est bien MySpace qui achète iLike, et non pas la joint venture MySpace Music formée avec les majors de l’industrie musicale. Selon eux, la filiale de News Corp a surtout voulu s’offrir les services des fondateurs d’iLike, et leur technologie, davantage que l’audience du service.

D’ailleurs, le rachat d’iLike n’est pas synonyme de fusion. Les deux services fonctionneront en parallèle, même si la technologie d’iLike sera reprise par MySpace, y compris pour d’autres activités, comme une plateforme de jeux vidéo en ligne.

Reste une inconnue de taille. Aujourd’hui, 10 millions d’utilisateurs de Facebook utilisent l’application iLike chaque mois. Les deux services sont très liés, au point que Facebook avait songé à un partenariat en marque blanche, mais ils sont désormais concurrents.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés