Après la musique, le jeu ? Pour enrayer son inexorable chute, MySpace envisage plusieurs possibilités. Pour Jonathan Miller, le patron des activités numériques de News Corp, l'une des solutions serait l'ouverture du site à des jeux. Reste à voir s'il s'agit de jeux vidéo ou de jeux d'argent.

Après avoir été un havre pour les musiciens, MySpace va-t-il devenir un paradis pour les joueurs ? C’est en tout cas l’une des pistes envisagées par le réseau social pour freiner son inexorable chute après le décollage spectaculaire de Facebook l’année dernière. Le fossé entre les deux n’a d’ailleurs jamais cessé de croitre : en avril dernier, Facebook avait reçu la visite de plus de 307 millions de personnes uniques tandis que MySpace plafonnait à 125 millions, comme le rappelle Electron Libre.

Pour rester dans la course, le réseau a lancé plusieurs chantiers. Tout d’abord, le CEO de MySpace, Owen Van Natta, a conduit une restructuration de son effectif en se séparant de 30 % des salariés, soit environ 500 personnes. À l’époque, le plan social avait été présenté comme la volonté pour le groupe de revenir à une culture de start-up. Plus récemment, MySpace a exploré la voie du webmail avec des courriers personnalisés en ‘@myspace.com’. La mesure pourrait à terme faire de MySpace l’un des plus gros fournisseurs de messagerie web.

Désormais, c’est Jonathan Miller qui évoque une autre piste. Le patron des activités numériques du groupe News Corp, dont l’actionnaire majoritaire est l’homme d’affaire Rupert Murdoch, a ainsi estimé que MySpace pourrait tout à fait devenir une plate-forme de jeu en ligne : « MySpace est et sera dans le futur plutôt une plate-forme de jeux, un lieu où les gens viendront pour se rencontrer et jouer ensemble » déclare-t-il.

Comme le précise notre confrère Electron Libre, le réseau social disposait déjà d’un service orienté vers le jeu vidéo, néanmoins il n’est pas certain que ce développement incite les joueurs à venir sur une plate-forme souvent décriées par les internautes, à l’image de la réputation des Skyblogs en France. Alors la solution sera-t-elle dans les jeux d’argent ? Il est vrai que ce divertissement très particulier aura le mérite de fidéliser les plus accros et de générer des revenus assez rapidement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés