Microsoft a décidé de mettre un terme à son service de partage vidéo Soapbox. En cause, selon un porte-parole, un problème de calendrier, puisque YouTube est apparu bien plus tôt que Soapbox, fidélisant ainsi très vite les utilisateurs.

Un service méconnu du grand public qui n’avait jamais dépassé le stade de la version beta. Devant l’échec patent de Soapbox, le YouTube-like de Microsoft, l’entreprise américaine a décidé d’arrêter le tir et de fermer le service le 31 août 2009. Soapbox ne passera donc pas l’été.

« Aujourd’hui, nous avons informé nos clients qu’à partir du 31 août 2009, MSN ne proposera plus MSN Soapbox » a déclaré un porte-parole de Microsoft à Ars Technica. « Dès le 29 juillet, les utilisateurs ne pourront plus mettre en ligne de nouvelles vidéos sur Soapbox, et nous encourageons chaque membre souhaitant garder leurs vidéos de les télécharger au plus vite avant le 31 août. Nous allons informer la communauté Soapbox des différentes méthodes pour récupérer une vidéo afin de s’assurer que les gens pourront bien récupérer ce qui est important pour eux« .

Pour autant, cette fermeture ne signe pas le désintérêt de Microsoft pour la vidéo en ligne. En effet, toujours selon le porte-parole, la vidéo reste une partie importante de l’offre d’MSN : « MSN Video attire plus de 88 millions d’utilisateurs uniques à travers le monde, consultant plus de 480 millions de flux vidéo chaque mois. Nous restons déterminés à proposer aux utilisateurs de formidables expériences, tout en gardant un oeil sur nos objectifs commerciaux en cette période économique délicate« .

En réalité, Soapbox n’a jamais eu une seule chance face à YouTube. Ce dernier a toujours été le lieu de prédilection pour les vidéos réalisées par les utilisateurs. Par ailleurs, Soapbox a été une réponse vraiment tardive, puisque le site d’hébergement vidéo existe depuis février 2005, tandis que le projet de Microsoft n’a ouvert ses portes qu’en septembre 2006. Dès lors, les utilisateurs se sont rapidement fixés sur la première plate-forme, dans la mesure où ils avaient déjà de l’audience, leurs habitudes et leurs amis.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés