L'entreprise taïwanaise ASUSTeK a rajouté la technologie BitTorrent à ses différents modes de téléchargement pour récupérer un logiciel. L'objectif est double : profiter d'un réseau décentralisé pour accélérer la récupération d'un fichier et économiser les coûts en bande-passante d'un serveur classique.

Bien que la plupart du temps, le nom de BitTorrent est très souvent associé à des histoires de piratage, parfois une actualité nous rappelle que cette technologie est également très pratique pour des usages légaux. ASUSTeK Computer, l’un des acteurs principaux dans la conception de matériels informatique, a décidé de proposer à ses clients la technologie BitTorrent pour accélérer le téléchargement de logiciels, mais également pour réduire significativement les coûts en bande-passante qu’un téléchargement plus classique engendre.

La société taïwanaise déclare ainsi que dans « le but d’accélérer le processus du téléchargement logiciel, ASUSTeK installe d’ores et déjà la technologie DNA. À travers cette technologie, l’application que vous désirez pourra désormais vous être délivrée en moins de temps« . Ainsi, à côté des liens classiques (HTTP) pour récupérer un pilote, un logiciel ou un quelconque fichier, l’entreprise affichera aussi un lien de téléchargement P2P. Lorsqu’un nouvel utilisateur clique sur ce lien, Asus explique une première fois le procédé, puis l’invite à installer le client BitTorrent DNA.

Or justement, c’est le revers de la médaille. Au lieu de proposer des liens BitTorrent classiques, Asus a fait le pari d’utiliser la technologie propriétaire développée par l’entreprise de Bram Cohen, l’inventeur de la technologie BitTorrent et patron de l’entreprise éponyme. En effet, Torrentfreak rappelle que plusieurs personnes avaient rencontré des problèmes avec la technologie DNA. Si les soucis ont été depuis résolus, certains en ont gardé un goût amer.

Quoiqu’il en soit, c’est un signal positif de voir une grande entreprise s’intéresser à d’autres modes de distribution, notamment en choisissant un outil de partage très souvent décrié. C’est finalement une situation de gagnant-gagnant, puisque le client obtient ses fichiers plus rapidement et Asus voit ses coûts en bande-passante réduire significativement, évitant par la même occasion les goulots d’étranglement que peuvent causer les dizaines de milliers de téléchargements.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés