On savait depuis la sortie de sa technologie Harmony que Real Networks avait décidé de s'en prendre à la firme de Cupertino et à sa volonté de contrôler le marché de la musique en ligne. Sa campagne "Freedom of choice" enfonce violemment le clou.

Pendant trois semaines, Real Networks divisera en deux le prix des morceaux mis en vente sur son site. Tous les titres de son catalogue seront proposés à $0.49 au lieu des $0.99 d’iTunes. Le prix d’un album est ainsi ramené la plupart du temps à $4.99, un prix très abordable pour l’internaute, mais un véritable gouffre financier pour le géant du multimédia (Real a prévu en conséquence un résultat négatif sur le dernier trimestre 2004).

Pour annoncer haut et fort la sortie de Real Player 10.5 qui intègre sa technologie Harmony et cette offre de prix aggressive, Real Networks fera en plus paraître une pleine page de publicité dans le New York Times, avec un adversaire clairement identifié : Apple. Harmony permet en effet à l’utilisateur de Real Networks de convertir dans d’autres formats les morceaux achetés sur iTunes afin de les rendre lisibles sur une centaine de lecteurs portatifs, alors qu’Apple mise depuis le début sur sa plateforme pour propulser les ventes de l’iPod, seul lecteur compatible avec le format AAC employé par la Pomme.

« Freedom of Choice », ou « Liberté de Choix ». Real frappe Apple au niveau de son principal atout, sa popularité. Le site Freedomofmusicchoice.org qu’elle a ouvert fait la part belle à une pétition demandant à Apple d’accorder des licences de sa technologie de DRM. Décrit récemment comme « le Microsoft de la musique », Apple est entrain progressivement de perdre l’image salutaire qui a propulsé son succès.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés