Pour de nombreuses personnes, la vidéo sur Internet est une expérience additionnelle à la télévision. Toutefois, selon une étude récente, de plus en plus d'individus considèrent la vidéo en ligne comme une activité plus intéressante... au point qu'elle remplace d'anciennes habitudes.

Selon une étude [PDF] produite par Frank N. Magid Associates et Metacafe, un cinquième des amateurs de vidéos en ligne regardent moins la TV, confirmant ainsi les craintes des chaines de télévision de voir leur audience traditionnelle s’effriter au profit des nouveaux médias en ligne.

L’étude avance également que les vidéos en ligne sont plus divertissantes que les contenus proposé sur les canaux télévisés, mais également que le choix est beaucoup plus varié.

Sur une base d’un échantillon représentatif d’un peu moins de 2 000 personnes âgées de 12 à 64 ans, 43 % des sondés regardent régulièrement des vidéos sur Internet, avec une inclinaison pour les contenus amateurs. Les productions professionnelles, comme des vidéos sur l’actualité, arrivent seconde position (32 %) et les clips musicaux ferment la marche avec 31 %.

Les courts-métrages et les formats brefs dominent 8 des 10 premiers genres. Les émissions de TV sont regardées par 25 % des individus et les films seulement par 15 % d’entre eux. Les films pour adultes sont à 14 % pour les sondés de plus de 18 ans.

Pour la plupart des utilisateurs, les vidéos sont une expérience supplémentaire à la télévision classique. Mais pour 20 % d’entre eux, ceux qui regardent des vidéos en ligne régulièrement, c’est une expérience équivalente voire supérieure à la TV. Ils déclarent d’ailleurs regarder moins la télévision. Les hommes âgés de 12 à 34 ans représentent par ailleurs la plus grande part de cette tendance. L’étude décrit enfin ces 20 % comme un « petit, mais significatif nombre« . En effet, ces 20 % correspondent à environ 14 % de la population globale âgée entre 12 et 64 ans.

Néanmoins, ce score semble particulièrement élevé au regard d’autres études sur le sujet. Les dernières informations de Nielsen indiquaient que 98,8 % de toutes les vidéos étaient regardées à la TV, 1,1 % sur Internet et 0,1 % sur la téléphonie mobile. Toutefois, ces informations ne sont pas nécessairement contradictoires. En effet, ces 14 % de la population totale continuent probablement à allumer leur télévision. Simplement, ils le font moins souvent.

Au regard de la popularité croissante de la vidéo sur Internet, les publicitaires et annonceurs finiront sans doute par trouver un moyen de rendre l’exploitation de la vidéo sur Internet aussi rentable que les contenus des chaines de TV… même si le jour où la vidéo en ligne dominera le classement n’est pas encore arrivé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés