Longuement attendu et finalement prévu pour le 3 août aux Etats-Unis, Doom 3 connaîtra finalement quelques jours d'avance dans le disque dur des pirates. Ce qui apparaît comme une maladresse de Best Buy (une chaîne de magasins du type Surcouf - qui aurait mis en vente le jeu avant l'heure) permet à des milliers d'internautes de télécharger les 3 CD du jeu.

Il y a encore quelques maigres années, se faire pirater 3 jours avant la sortie officielle n’avait rien de dramatique. Les temps de diffusion des versions pirates était tellement long que l’effet sur les ventes était, sinon nul, au moins très limité. Aujourd’hui, l’affaire est peut-être différente avec la généralisation des lignes à haut débit, mais surtout avec le développement des réseaux P2P de seconde génération.

Imaginez si Doom 3 avait été « mis à disposition » (released, en langage warezien) sur un serveur FTP, comme il était de coutume il n’y a pas cinq ans. Le serveur aurait été jalousement gardé secret pour ne pas risquer la saturation, et les copies en auraient été d’autant limitées. Avec les réseaux P2P, la problématique est inversée. Plus il y a d’internautes à télécharger et partager le fichier, plus sa diffusion est rapide. Et des internautes qui téléchargent Doom 3 depuis hier, il y en a.

Nous en comptions au moins 30.000 dans la soirée du 1er août, et ce pour le seul protocole BitTorrent. Pendant ce temps, alors qu’aucune démo n’a été mise à la disposition des impatients, les boîtes de Doom 3 attendent toujours patiemment dans les hangars qu’on veuille bien les ranger sur les étagères des hypermarchés…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés