François Fillon croit que pour être « un vrai geek« , il suffit de savoir conjuguer le verbe avoir. Dans une interview à SVM, le premier ministre français se confie sur son penchant pour les nouvelles technologies. « Je suis un vrai ‘geek’« , affirme le locataire de Matignon. « Je veux essayer toutes les nouveautés. En ce moment, j’utilise principalement un iPhone 3G, un Nokia, un iPod nano et, côté photo, un Nikon D700 et un Panasonic Lumix« .

« Après avoir épuisé plus de trente PC, je suis passé au Mac, il y a six mois. J’utilise deux MacBook Pro – un pour le travail et l’autre pour mes besoins privés – et un iMac« , raconte François Fillon.

Il se permet même de donner sa liste de voeux à Apple : « Un iPhone plus rapide avec un clavier virtuel plus gros, un appareil photo et vidéo HD et un récepteur de télévision« .

Un vrai catalogue du rayon high-tech de la FNAC ce François Fillon, qui ajoute que son fils possède « hélas » une DS, une Playstation et une Wii. Le naze, il n’a même pas de Xbox.

Pour être un vrai geek, il aurait fallu ne pas soutenir la loi Hadopi ou le filtrage du net, et réaliser que la « geekitude » se conjugue d’abord par le verbe être. C’est vouloir une société qui place l’internaute, et donc l’homme, au centre des préoccupations. C’est vouloir une société numérique axée vers le partage des connaissances et des contenus plutôt que vers les modèles propriétaires et le renforcement toujours croissant des droits d’auteurs et des brevets. Le désoeuvré membre suédois du Parti Pirate qui n’a qu’un vieux Pentium dans son garage est certainement beaucoup plus un geek que le collectionneur de gadgets qui ne s’interroge jamais sur l’impact que doit avoir la technologie sur la société, et vice-versa.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés