On connaît tous l'exemple flagrant du CV laissé dans un fond de dossier partagé sur Kazaa, annihilant toute tentative d'anonymat pour l'utilisateur. Et bien certains s'amusent à chercher les documents les plus confidentiels, et tombent parfois sur de "drôles" de trouvailles...

L’armée américaine devrait bientôt s’inquiéter des dangers (cette fois bien réels) provoqués par l’utilisation de réseaux Peer-to-Peer par ses officiers. Glen, qui tient le site Seewhatyoushare.com (littéralement, « regardez-ce-que-vous-partagez.com »), a fait quelques découvertes étonnantes. C’est en téléchargeant un fichier zip avec 21 briefings militaires « top-secret » sur Gnutella que cet américain passionné d’art et d’histoire a pris conscience des problèmes de confidentialité et de sécurité que pouvaient poser les réseaux P2P.

Depuis une semaine, Glen poste quotidiennement sur son site ses nouvelles trouvailles, dont la plupart sont partiellement flouées pour maintenir leur confidentialité d’origine. Hier, il montrait par exemple un document listant l’ensemble des numéros de téléphone et de pagers des pompiers de Tacoma, dans l’Etat de Washington. Une âme mal intentionnée pourrait semer de graves troubles en usant de ces numéros.

Le site de Glen montre des rapports de police, des photos prises par les soldats en Irak, des testaments, mais également des choses plus amusantes comme des photos de vacances ou des déclarations de contenus de bagages…

La morale : partager oui, mais partagez bien.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés