Lancé au début du mois de juin à grand renfort de couverture médiatique, le nouveau moteur de recherche de Microsoft a encore tout à prouver de sa capacité à fidéliser les internautes pour concurrencer Google. Prenant la place de Live Search, Bing a été lancé aux Etats-Unis (en France ça n’est encore qu’un changement de nom) avec de grandes ambitions. Il semblait même être parvenu à secouer le cocotier, puisque dès le lendemain de sa sortie, Comscore annonçait que la part de marché de Microsoft sur la recherche en ligne avait augmenté de deux points, de 9,1 % à 11,1 %.

Mais une fois l’effet médiatique passé, le soufflet retombe. Statcounter, qui avait annoncé que Bing était même passé au dessus de Yahoo aux Etats-Unis, a constaté dès le lendemain que le moteur de recherche de Microsoft reprenait la place historique de Live Search, derrière Yahoo.

Selon ses dernières statistiques, Google compte 82,54 % du marché en Amérique du Nord, très (très, très) loin devant les 9,76 % de Yahoo, et 5,81 % de Bing. Ce qui doit relancer la question de l’opportunité d’une alliance entre Microsoft et Yahoo, pour avoir davantage de chances de concurrencer durablement la firme de Mountain View.

Microsoft, qui compte investir environ 100 millions de dollars dans la promotion de Bing, devra affronter le plus coriace des adversaires : l’habitude des consommateurs. Celle-là même qui a empêché Linux de concurrencer Windows, quelles que soient les qualités des distributions proposées par les éditeurs de logiciels libres.

Source : StatCounter Global Stats – Search Engine Market Share

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés