Il fait peu de doute que Google proposera un jour d’installer un environnement Android sur les ordinateurs portables, pour porter un coup supplémentaire à Microsoft et à son système d’exploitation Windows. En attendant, la société Canonical qui édite la distribution Ubuntu a montré cette semaine ce que ça pourrait donner.

A l’occasion de la rencontre Ubuntu Developer à Barcelone, les développeurs Michael Frey et Debbie Beliveau ont présenté le prototype d’un environnement d’exécution qui permettra de lancer des applications Android sur Ubuntu, à côté d’autres applications Linux. Et ça marche.

Pour y parvenir, ils ont remplacé la librairie libc d’Android par la libc d’Ubuntu, ce qui leur permet d’exécuter le système sur un noyau Ubuntu. Ils ont également trouvé le moyen de contourner le système de communication inter-processus Binder, au coeur d’Android, qui nécessite un pilote installé dans le kernel, mais qui n’est pas encore activé. La firme espère que les correctifs seront distribués à temps pour que l’environnement d’exécution soit fonctionnel en octobre, pour la prochaine version d’Ubuntu.

Ils travaillent également sur la possibilité de rendre le système de fichiers Ubuntu accessible aux applications Android, pour qu’elles puissent accéder aux documents de l’ordinateur.

Rappelons que le système Android, conçu par Google pour les téléphones mobiles et les tablet PC, utilise un noyau Linux. Mais les applications ont besoin de leur propre environnement Java, développé par Google, qui est incompatible avec la machine virtuelle Java habituelle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés