Avec Moblin (Linux mobile), Intel et la Fondation Linux développent un système d'exploitation spécialement adapté aux netbooks et autres systèmes mobiles embarquant un processeur Atom.

Avec le développement des applications à distance hébergées sur Internet, l’utilisation de Windows devient de moins en moins primordial pour qui se contente d’éditer quelques documents, de surfer sur Internet, de lire quelques chansons ou vidéos et d’envoyer des mails. Pour la première fois depuis que Microsoft a envahi le marché des systèmes d’exploitation avec MS-DOS, puis Windows, les concurrents peuvent enfin rêver à leurs parts de marché.

Apple avec l’iPhone OS (qui sera tôt ou tard adapté sur un netbook tactile), Google avec Android, Palm avec le système d’exploitation du Pre… beaucoup espèrent imposer leur OS après un quart de siècle de domination de Microsoft. Intel aussi. La firme a dévoilé la bêta de Moblin 2.0, la dernière version de son système d’exploitation destinés aux Mobile Internet Devices (MID). C’est-à-dire principalement aux netbooks.

Lancé en juillet 2007 lors de la conférence O’Reilly Open Source Convention, le système basé sur Linux a de quoi faire saliver devant son dernier lifting. Son interface M-Zone, sa rapidité, sa convivialité semblent parfaites, le tout basé sur la distribution Fedora de Linux.

Reste toutefois un problème d’interopérabilité. Bien qu’il soit désormais dirigé par la Fondation Linux, le projet est toujours conçu exclusivement pour l’architecture des processeurs Atom d’Intel. Une manière d’exclure AMD, en utilisant pourtant un système ouvert. Un paradoxe.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés