Huit mois après la sortie d’une première version qui a fait davantage de titres dans la presse que d’utilisateurs fidèles, Google a publié la version 2 de son navigateur Chrome, qu’il espère voir rivaliser avec Firefox et Internet Explorer. L’objectif de la firme de Mountain View étant de faire de son navigateur un véritable système d’exploitation capable de remplacer Windows grâce aux multiples applications en ligne, et donc de fragiliser son concurrent Microsoft.

Parmi les nouveautés annoncées par Google figurent l’amélioration de la gestion des onglets, un mode plein écran total qui cache toute l’interface de Chrome en appuyant sur F11, et l’apparition d’un module de remplissage automatique des formulaires. Sous le capot, Chrome 2 apporte également une meilleure stabilité avec plus de 300 bugs corrigés, et une rapidité accrue.

Google a ainsi implanté une nouvelle version du moteur WebKit (utilisé sur Safari), et amélioré son moteur d’exécution javascript, V8, déjà réputé comme le plus rapide du marché. Pour comparer, la firme a mis à disposition des internautes un benchmark, qu’il conseille d’utiliser avec une multitudes d’onglets ouverts pour mieux apprécier la différence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés