Alors que les députés de l’opposition ont demandé sa démission après l’affaire Bourreau et que son départ du gouvernement lors du prochain remaniement est quasiment acquis, Christine Albanel a fait savoir qu’elle se verrait bien rester au ministère de la Culture.

« Heureuse et fière » de son action à la rue de Valois, elle a assuré au trimestriel Contemporain(s) qu’elle « ne pense pas au coup d’après« . « André Malraux est resté dix ans, Jack Lang aussi. Rien ne se réalise sans la durée« , a-t-elle remarqué.

Quoi que l’on pense des deux ministres de la Culture cités, ceux-là ont aussi eu le mérite, avant de durer, de faire voter à l’unanimité leurs loi sur le droit d’auteur. Christine Albanel, elle, n’a obtenu le vote de l’Hadopi qu’avec 53 % de voix favorables.

Elle devrait savoir aussi que le dernier à avoir déclarer publiquement qu’il souhaitait rester ministre de la Culture s’appelait Renaud Donnedieu de Vabres. Deux mois plus tard, il était remplacé… par Christine Albanel.

Lui aussi très fier du bilan de son action au ministère de la Culture (il l’affiche encore en évidence sur son blog)… Renaud Donnedieu de Vabres n’a pas réussi à se faire élire député aux législatives, et a été battu dans sa ville de Tours aux municipales.

Comme quoi l’avenir ne sourit pas toujours aux prétentieux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés