Depuis très longtemps les studios de cinéma cherchent à lutter contre les fuites qui permettent aux films de sortir sur Internet, dans des versions screeners très moches et inaudibles, avant leur sortie au cinéma. Ce qui les pousse parfois, à travers une certaine paranoïa, à prendre des décisions totalement irrationnelles.

Il y a quelques années, nous avions par exemple raconté que pour lutter contre les screeners, Kodak avait mis au point une technologie qui dégradait l’image projetée à l’écran en ajoutant des points rouges qui flashaient à toute allure dans les zone claires de l’écran. L’astuce, censée troubler les camescopes numériques, a surtout provoqué quelques maux de coeurs aux spectateurs, et fut tout de même abandonnée.

Depuis, les studios de cinéma interdisent aux journalistes qui assistent aux séances de presse d’entrer dans la salle avec leur téléphone mobile. Ils craignent que les critiques venus faire leur travail pour faire ensuite la publicité de leur film dans leurs journaux respectifs en profitent pour filmer les long métrages, et diffuser des copies pirates. Le journaliste du Time James Poniewozik raconte ainsi sur son Twitter que Warner Bros. lui a interdit d’entrer avec son iPhone dans la salle de projection du film Terminator : Salvation.

Puisqu’il a refusé de se séparer de son téléphone mobile, Warner l’a prié de faire demi-tour, et le studio se privera probablement d’une critique (et donc d’une publicité gratuite) pour son film dans le Time. Ce qui est déjà idiot en soit.

Mais c’est encore plus idiot lorsque l’on sait que l’iPhone ne permet pas d’enregistrer des vidéos.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés