Lorsque le directeur d’un studio de création de jeu vidéo prend la peine de publier sur son forum un message sur le piratage, c’est en général pour blâmer les joueurs qui ont copié leur jeu sans scrupule et pour expliquer que s’il y a des bugs, c’est parce qu’il a fallu dépenser de l’énergie à combattre le piratage plutôt qu’à terminer le jeu en temps et en heure. Mais Brad Wardell est un gestionnaire atypique.

A la tête de Stardock, il avait déjà publié une Déclaration des Droits du Joueur prohibant les DRM, et annoncé la création d’un nouveau studio alors que les mastodontes du jeu vidéo annoncent des licenciements à la pèle. Victime lui aussi du piratage, il a décidé de ne pas en faire un cheval de bataille, mais plutôt une chance.

Après le succès de Sins of a Solar Empire, Stardock a sorti récemment Demigod, un jeu développé par Gas Powered Games, que les fans de Total Annihilation et Supreme Commander connaissent bien. Sur le forum du jeu, Wardell explique que Demigod a été victime de son succès les premiers jours, ce qui a saturé les serveurs de jeu multijoueurs et parfois justifié des notes moins bonnes attribuées par des testeurs qui n’avaient pas la patience d’attendre une mise à jour. Mais il n’en blâme pas les pirates. Au contraire.

« Oui. Demigod est massivement piraté« , reconnaît Wardell. « Et ne vous méprenez pas, le piratage me met hors de moi. Si vous jouez actuellement sur une copie piratée, si vous êtes parmi ces gens sur Hamachi ou GameRanger qui jouent à une copie piratée depuis plus que quelques journées, vous devriez soit l’acheter ou accepter que vous êtes un voleur et arrêter de trouver des explications« , prévient-il.

Mais « la réalité que la plupart des éditeurs de jeux sur PC ignorent c’est qu’il y a des gens qui achètent des jeux et des gens qui n’achètent pas de jeux« , estime le président de Stardock. « L’objectif d’une entreprise est d’augmenter ses ventes. Mon travail, en tant que PDG de Stardock, n’est pas de combattre le piratage mondial quel que soit le tord que ça me fait personnellement. Mon travail est de maximiser les ventes de mon produit et de mon service et je le fais en me concentrant sur les gens qui payent mon salaire : nos clients« .

Un objectif réussi, puisque Demigod est entré directement à la troisième place des ventes derrière l’extension de World of Warcraft et une énième édition deluxe des Sims 2.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés