Selon une étude du cabinet iSuppli, plus de la moitié des foyers américains estiment que les problèmes environnementaux jouent un rôle au moment d’acheter un téléviseur. 27,5 % des sondés assurent que les facteurs énergétiques ont une influence importante dans leur décision d’achat, tandis que 23,1 % y prêtent attention, sans en faire pour autant un critère important dans leur recherche d’un téléviseur LCD. Parmi ces critères, le cabinet note la présence de systèmes d’économie d’énergie, le label Energy Star, la toxicité des matériaux et la capacité de recyclage des appareils.

« Même dans ces temps de retournement économique, un nombre croissant de consommateurs sélectionnent des produits pour leurs qualités de respect environnemental« , estime Rhoda Alexander, directrice des moniteurs et du développement durable pour iSuppli.

Le cabinet conclut que le fait de fabriquer des téléviseurs « verts » et de les vendre comme tels est aujourd’hui un facteur important pour séduire le client et se différencier de la concurrence. « Il y a un niveau d’influence verte beaucoup plus élevé sur les achats de téléviseurs que ce que beaucoup de marques de téléviseurs pensaient« , constate l’analyste, qui distribue les bons points.

« Des quatre marques leader dans notre étude d’avril, Sony et LG Electronics ont atteint le niveau d’incidence le plus élevé d’acheteurs qui désignent les facteurs écologiques comme ayant une influence importante, autour de 37 % chacun« , indique Rhoda Alexander.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés