L’éditeur américain de logiciels multimédia Adobe a annoncé lundi que sa technologie Flash, massivement utilisée pour la vidéo en ligne, pourra désormais être intégrée par les fabricants de téléviseurs reliés à Internet, dès le second semestre 2009. Le format Flash pourra également s’implanter sur les décodeurs numériques (en particulier les enregistreurs ou éventuellement les box ADSL), et sur les lecteurs Blu-Ray de salon. Intel, Netflix, STMicroelectronics, NXP Semiconductors et Comcast ont choisi d’accompagner l’éditeur, dans un premier temps sur le marché américain.

Adobe, qui a négligé pendant trop d’années l’optimisation de son format utilisé principalement sur des ordinateurs personnels très puissants, a fait beaucoup d’efforts depuis de longs mois pour remettre à plat les algorithmes de son lecteur Flash, de manière à le rendre plus facilement portable vers des périphériques de moindre puissance de calcul. C’est notamment à cause de sa très grande consommation en batterie que le format Flash est exclu de l’iPhone, et qu’Apple a préféré demander à Google de fournir des flux vidéo en H264 pour l’application YouTube intégrée.

A terme, avec l’arrivée de la balise , qui va faciliter l’encapsulation de vidéos non Flash, Adobe risque de perdre son quasi monopole sur la vidéo en ligne, au profit de formats moins gourmands. D’où l’importance stratégique de l’annonce effectuée lundi.

D’autant plus qu’Adobe est mis sous pression par Microsoft, qui compte bien imposer son format Silverlight le plus rapidement possible.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés