Après l'avoir vendu à eBay en 2005 pour un montant global de 3,1 milliards de dollars, les deux fondateurs de Skype souhaiteraient désormais racheter le service de téléphonie par IP, pour une somme évaluée autour de 2 milliards de dollars.

Niklas Zennstrom et Janus Friis, les créateurs de Skype, auraient l’intention selon le New York Times de racheter le service de téléphonie par IP qu’ils avaient vendu à eBay en 2005 pour la coquette somme de 2,6 milliards de dollars. Le journal indique que les deux hommes ont approché plusieurs fonds d’investissement pour mettre au point leur projet, et qu’ils envisagent de mettre eux-mêmes la main à la poche. Depuis la vente, ils ont reçu 500 millions de dollars de bonus supplémentaires, portant la valeur totale de l’acquisition à 3,1 milliards de dollars.

Inventeurs de Kazaa, les deux Finlandais ont tenté après le succès de Skype de se lancer dans la télévision avec Joost, qui fut un échec patent. De son côté, eBay a reconnu publiquement que l’acquisition de Skype était sans doute une erreur stratégie tant les synergies avec son coeur de métier sont limitées. Le marchand n’a pas caché sa volonté de revendre le service si un acheteur se présentait. Des experts estiment qu’eBay pourrait céder Skype autour de 2 milliars de dollars, sa valeur comptable étant chiffrée à 1,7 milliards de dollars sur les livres de compte de la maison-mère.

Depuis sa vente en 2005, Skype s’est fortement developpé. Le service compte désormais 405 millions d’utilisateurs contre 53 millions lorsque eBay l’a acheté, et représente selon TeleGeography 8 % du marché mondial des minutes d’appels internationaux. Il a généré au quatrième trimestre 2008 145 millions de chiffre d’affaires, grâce à une tarification très faible des appels vers les téléphones étrangers et à des services premium réservés aux clients professionnels. Le service compte également s’installer sur le marché de la VoIP mobile, avec une application pour iPhone qui connaît déjà un grand succès, et une version Blackberry annoncée pour le mois de mai.

Probablement dans le but de précipiter la décision d’eBay, la société Joltid créée par Niklas Zennstrom et Janus Friis a par ailleurs décidé en début d’année de mettre un terme à l’accord de licence qui le liait à eBay pour la technologie Peer-to-Peer employée par Skype.

Jamais revendue, Joltid possède encore tous les droits des technologies P2P utilisées sur les projets des deux complices (Kazaa, Skype, et Joost). Elle reproche désormais à eBay d’avoir violé son accord de licence, ce que devra juger la Haute Cour de Justice britannique saisie par eBay. Or même si le marchand se dit très confiant de l’issue du procès, le risque est trop important pour ne pas dissuader tous les acheteurs potentiels de Skype, à l’exception de Zennström et Friis. Si jamais la justice donne raison à Joltid, Skype ne pourra plus fonctionner.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés