Mise à jour : vous pouvez voir ou revoir ce grand moment de journalisme sur le site de TF1.

Après avoir déjà maquillé la semaine dernière un reportage sur le vote de la loi Hadopi pour le faire passer pour un plébiscite (alors qu’il n’avait été votée que par 16 députés), TF1 a récidivé jeudi soir. Comme nous le présagions, la chaîne du groupe Bouygues n’a pas parlé du rejet de la loi que par la forme, en évitant le fond.

Il a fallu attendre 20H15 pour que Laurence Ferrari lance enfin un court reportage sur le « coup de théâtre à l’Assemblée Nationale« , après un (très) long reportage sur les réserves d’or de la Banque de France et sur les problèmes de somnolence au volant. Histoire d’expliquer à Madame Michu pourquoi le texte a été rejeté, Laurence Ferrari explique dans un grand sourire que « l’heure du vote était aussi celle du déjeuner« . La voix off précise que la droite est furieuse.

Tour à tour, le reportage donne la parole à Roger Karoutchi, Christine Albanel, Jean-François Copé et même (par la voix de Laurence Ferrari) Nicolas Sarkozy, qui a condamné ce soir une « manœuvre dérisoire« . Un seul député de l’opposition a été interrogé, Patrick Bloche, dans une interview tronquée où le seul passage retenu était celui où le député reconnaissait qu’il manquait 7 députés de la majorité.

Mais pas un mot sur les raisons de ces absences. Pas un mot sur les problèmes de fond du projet de loi, qui ont conduit à une telle défection dans les rangs UMP, et une telle mobilisation dans les rangs socialistes. Madame Michu n’en saura rien. Mais elle aura bien vu les lingots d’or de la Banque de France.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés