C’est un petit électrochoc dans le monde de la musique et des nouvelles technologies. Alors que Bono est un ami personnel de Steve Jobs et que le groupe irlandais s’est associé plusieurs fois à la firme de Cupertino pour ses opérations marketing, U2 a annoncé que le sponsor de sa tournée U2 360 ne serait pas Apple, mais son principal concurrent dans la téléphonie mobile, RIM (Research In Motion), le fabricant du Blackberry.

Par le passé, U2 s’est très souvent associé à Apple. Le groupe a fait la promotion des premiers iPod, y compris à travers une édition spéciale vendue jusqu’en 2006, ou via de nombreux spots de télévision où l’on pouvait voir le groupe et/ou entendre sa musique. Ils continuent de collaborer depuis pour la promotion des iPod Red, dont une partie des bénéfices est reversée à l’association de lutte contre le SIDA co-fondée par Bono.

Mais U2 est fatigué de la stratégie ultra-protectionniste de la firme de Cupertino. « Research In Motion nous donne ce qu’Apple a toujours refusé : un accès à leurs labos et à leurs ingénieurs pour que nous puissions faire quelque chose de vraiment spectaculaire« , explique Bono au journal canadien The Globe and Mail.

Interrogé pour savoir s’il s’agissait de créer une application spéciale qui permettrait aux fans de U2 d’interagir en vue de la tournée U2 360, Bono a simplement répondu « vous n’êtes pas très loin (de la vérité)« , sans en dire plus. Si le groupe s’est senti limité par l’iPhone ou l’iPod touch, c’est a priori qu’il compte aller encore plus loin que Nine Inch Nails, qui a lui-même publié une application impressionnante pour sa communauté.

En plus de fournir à U2 un téléphone et/ou une application dédiée, Blackberry va être sponsor de la tournée et associer son image à celle du groupe pour s’imposer davantage comme une marque grand public, après s’être imposée auprès des professionnels. La marque canadienne ne souhaite pas donner de détails sur l’accord signé avec U2.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés