Jamais une console de jeux vidéo ne s’était vendue aussi vite. Trois ans après sa sortie, Nintendo annonce qu’il a dépassé les 50 millions d’exemplaires de sa console de salon Nintendo Wii. « Franchement, avant le lancement de la Wii et de la DS, personne n’aurait cru qu’elles] auraient pu atteindre un tel degré (de pénétration) dans le marché grand public« , s’est lui-même étonné Satoru Iwata, le président de firme de Kyoto.

La Nintendo DS s’est elle aussi extrêmement bien vendue, avec 100 millions d’unités écoulées, tandis que la Nintendo DSi s’est déjà vendue à 2 millions d’exemplaires au Japon. Elle est programmée pour le 3 avril en Europe.

Nintendo doit le succès de sa console de salon à une stratégie commerciale imposée par les échecs relatifs des Gamecube et Nintendo 64. En manque de puissance financière, le constructeur japonais avait tout misé sur le plaisir du jeu et les nouvelles manières de jouer via la Wiimote, en laissant ses concurrents Sony et Microsoft se concentrer sur les fonctions multimédias et les machines surpuissantes destinées aux hardcore gamers. Dès son premier jour, la Wii a été marketée pour la famille, en visant le jeu entre amis, les jeux pour adultes et pour les femmes.

Contrairement à ses concurrents, Nintendo s’est aussi gardé de multiplier les différentes versions de sa console de jeu, en limitant au maximum les packs et en ne proposant qu’une seule version de la Wii, facilement identifiable par les consommateurs. Malgré un prix aujourd’hui plus élevé que la Xbox Arcade, Nintendo n’a jamais eu besoin même en temps de crise de baisser le prix de vente de sa console. Comme quoi les restrictions budgétaires peuvent être salutaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés