Microsoft a annoncé une série de nouveautés pour son service Games for Windows Live, l’équivalent sous PC de la plateforme Xbox Live bien connue des joueurs sur console. Première résolution : lutter plus encore contre le piratage, régulièrement décrit comme un fléau par les grands éditeurs de jeux sur PC (même si certains, qui refusent les DRM, sont au contraire en pleine croissance).

Concrètement, les jeux Games For Windows Live auront désormais un système anti-piratage qui exigera des joueurs d’authentifier la copie de leur jeu via un serveur distant. Une méthode déjà éprouvée de manière désastreuse par EA, qui se plaint pourtant du piratage, et qui a reconnu lui-même que le système ne concernait que 0,2 % des joueurs.

Selon Microsoft, le système doit permettre de vérifier que le jeu que cherche à lancer l’utilisateur est bien sorti dans le commerce. Tant que la date de commercialisation n’est pas passée, le jeu ne peut pas être lancé. Il interdit également l’accès aux parties multijoueurs pour les versions piratées, ce qui était déjà le cas en pratique grâce aux numéros d’enregistrement uniques fournis avec tous les jeux Windows Live.

Derrière ses allures de lutte contre la copie, le principe de l’authentification permet surtout aux éditeurs de lutter contre la revente des jeux sur le marché d’occasion, qui permet souvent d’acquérir les titres à moitié prix quelques mois seulement après leur sortie en magasin. Impossible pour un joueur de vendre son jeu à une boutique d’occasion qui refusera de prendre le risque de revendre une copie qui sera au final inutilisable.

Par ailleurs, Microsoft va généraliser la vente de contenus bonus au sein des jeux, avec l’ajout d’une plateforme marketplace qui pourra être intégrée par les éditeurs pour vendre ici un niveau supplémentaire, là une arme ou un nouveau véhicule. Un bon moyen de vendre des jeux qui ne sont pas finis et de faire passer les patchs pour des bonus payants…

C’était mieux avant.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés