Le site de musique libre Jamendo offrira un mois d'abonnement à Internet aux utilisateurs qui parviennent à convaincre les lieux publics, d'ordinaire assujettis à la Sacem, de diffuser des oeuvres sous licence libre.

Contre la riposte graduée qui veut sanctionner les internautes qui téléchargent illégalement des œuvre enfermées dans les droits exclusifs, le site de musique libre Jamendo oppose « le remerciement gradué ». Une manière originale de combiner le téléchargement gratuit et le marketing viral.

Comme le mécanisme prévu par Christine Albanel, celui de Jamendo se compose de trois étapes graduées :

  1. Au premier téléchargement gratuit d’un œuvre musicale sous licence libre, Jamendo enverra un e-mail de remerciement qui l’incitera à partager la musique téléchargée avec ses amis ;
  2. En cas de récidive par « les plus fidèles téléchargeurs » (le seuil n’est pas précisé), Jamendo enverra une lettre postale de remerciement et un « kit du complice » avec autocollants et documentations destinées à promouvoir la musique libre ;
  3. Enfin, les multi-récidivistes, menacé par la suspension de l’abonnement à Internet par la riposte graduée, seront ici remboursés d’un mois de leur abonnement s’ils ont « réussi à convaincre un lieu public (bar, restaurant…) de devenir un espace de culture libre avec l’offre Jamendo Pro.

Christine Albanel a bien dit que la riposte graduée allait favoriser les offres légales… elle ne s’attend peut-être pas à ce qu’elle favorise l’émergence de la musique libre. « Jamendo prouve qu’il existe d’autres artistes de grand talent qui savent exploiter les opportunités créées par Internet en adoptant des modèles de rémunération innovants. Les premiers fans sont donc remerciés au lieu d’être punis« , résume la société luxembourgeoise, qui met à disposition des internautes environ 200.000 titres et 19.000 albums sous licence Creative Commons.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés