Mise à jour : Macplus indique que l’application a finalement été approuvée par Apple.

Faut-il interdire le navigateur Safari sur l’iPhone parce qu’il permet de trouver et d’afficher des pages remplies d’insultes ou de grossièretés ? Ou les applications de messagerie instantanée parce qu’elles permettent d’y dire « fuck » ? La question est absurde, mais moins que le rejet par Apple de l’application Tweetie 1.3, qui permet aux utilisateurs de l’iPhone de rechercher les mots clés les plus tendances (« trends ») sur le service de micro-blogging.

Selon iPhone Blog, Apple a rejeté l’application parce qu’elle peut afficher du « langage offensant » dans les résultats de recherche fournis par les trends de Twitter. L’application n’est donc pas rejetée pour elle-même, mais pour l’utilisation que font les internautes du service Twitter.

Ca n’est pas la première fois que la firme de Cupertino supprime une application au nom de la morale publique. On se souvient par exemple du logiciel de lecture de bandes dessinées Comic Reader, qui avait été rejeté parce que la seule BD compatible au moment de sa sortie était une BD avait été jugée trop violente par les équipes de modération d’Apple.

Le contrat qui lie les développeurs à la firme prévoit que les applications « ne doivent pas contenir de contenus ou éléments obscènes, pornographiques, offensants, ou diffamatoires de quelque sorte que ce soit (texte, graphiques, images, photographies, etc.), ou tout autre contenu ou éléments qui selon le jugement raisonnable d’Apple pourrait être sujet à objection de la part des utilisateurs de l’iPhone ou de l’iPod touch« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés