La prochaine version du format MP3 attendue cet été permettra enfin de profiter d'un son en 5.1. Mais en contrepartie, les titres rippés avec ce format agiront comme de véritables mouchards sur les réseaux P2P.

Le Light Weight Digital Rights Management, ou LWDRM, ajoutera la signature numérique de la personne qui a enregistré le fichier MP3. Lors de sa diffusion sur les réseaux, le fichier garde ainsi l’empreinte de celui qui l’a diffusé en premier lieu, permettant aux ayant droits de le retrouver très facilement pour le féliciter à leur manière.

Evidemment, il faudra consentir au fait de voir sa signature numérique ainsi imbriquée dans le fichier, mais d’aucun conviendra qu’il sera facile de le faire par inadvertance ou méconnaissance…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés