Perçue comme un OS mobile destiné aux smartphones, la plateforme Android de Google vise en réalité un marché sur lequel Microsoft règne en maître depuis Windows 3.1 : le système d'exploitation de l'ordinateur. Le coréen Asus devrait être le premier fabricant à proposer un ordinateur portable sous Android, dès cette année.

Peu en vue lors du Mobile World Congress de Barcone, la plateforme Android de Google n’en séduit pas moins les constructeurs, qui lui vouent un avenir plus ambitieux que sur les seuls téléphones mobiles. La plateforme ouverte de Google pourrait ni plus moins venir chatouiller Microsoft sur son terrain de prédilection : l’ordinateur.

Après Archos qui a annoncé la création d’une tablette internet mobile sous Android, c’est Asus qui pourrait lui aussi utiliser le système d’exploitation de Google pour équiper ses futurs Eee PC.

Samson Hu, le directeur marketing de l’Eee PC, a en effet déclaré à l’agence Bloomberg Asia qu’il travaillait actuellement à l’élaboration d’un netbook sous Android.

Si Linux s’est longtemps cassé les dents auprès du grand public, qui ne veut pas se séparer de son bon vieux Windows, l’avènement du Web 2.0 est en train de changer la donne et de rendre le consommateur moins dépendant du système d’exploitation de Microsoft.

Avec la multiplicité des services en ligne, de la bureautique à l’écoute de musique en passant par la gestion de ses comptes bancaires, l’importance de Windows se réduit comme peau de chagrin dans les foyers. Le temps passé en ligne est aujourd’hui probablement très supérieur au temps passé sur les logiciels installés en local sur son propre ordinateur.

Même s’il l’a tenté en favorisant l’émergence d’un code HTML non standard reconnu uniquement par Internet Explorer, Microsoft ne peut plus aujourd’hui imposer Windows comme il le faisait autrefois avec des logiciels compilés spécifiquement pour son système d’exploitation. La voie est libre pour la concurrence, où Google entend bien s’installer allègrement.

Asus, qui a déjà tenté d’installer Linux sur ses premiers Eee PC (qui comptent pour 30 % des netbooks vendus par la marque), devrait proposer la première version sous Android d’ici la fin de cette année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés