Alors qu'ils avaient pris toutes les précautions possibles pour éviter que leur nouvel album No Line On The Horizon soit diffusé sur les réseaux P2P avant sa sortie dans les bacs le 27 février prochain, U2 s'est encore fait piraté. Une copie intégrale est diffusée depuis mercredi sur BitTorrent.

Ca commence à faire beaucoup de coïncidences pour un seul groupe. En août dernier, alors que quatre morceaux du prochain album de U2 venaient d’être diffusés sur BitTorrent grâce à un enregistrement soit-disant réalisé en France depuis l’extérieur de la villa de Bono, nous nous étions déjà étonnés du sort qui semblait s’acharner sur le chanteur irlandais. Quatre ans plus tôt en effet, Bono s’était fait voler un CD d’enregistrements de l’album qu’ils étaient alors en train d’enregistrer sur la Côte d’Azur. Et voici que malgré les précautions inédites prises par le groupe, une copie pirate de bonne qualité apparaît une nouvelle fois sur BitTorrent, dix jours avant la sortie de No Line on the Horizon.

Si BitTorrent avait la moindre vertu promotionnelle et si le manager de U2 n’était pas un aussi farouche défenseur de la riposte graduée, on pourrait croire au complot.

Pour empêcher que l’album ne soit diffusé gratuitement sur les réseaux P2P avant avant sa sortie programmée le 27 février en Irlande, le groupe a refusé d’envoyer les copies que demandaient les journalistes pour rédiger leurs chroniques. A la place, ils ont organisé des sessions d’écoute privées où les journalistes étaient fouillés et n’avaient pas le droit de garder leurs dictaphones ou téléphones mobiles.

Et malgré ces protections digne d’une conférence de chef d’Etat, le sort continue à s’acharner sur U2. Une copie intégrale encodée en MP3 256 Kbps circule depuis le 18 février sur BitTorrent. Si l’on en croit les commentaires laissés par les internautes sur les différents sites de liens BitTorrent, il s’agirait même d’une copie de très bonne qualité.

« Merci beaucoup ! Je connais une personne que j’aime plus que tout qui va être aux anges… comme elle est fan absolue, qu’elle posséde tous les albums et qu’elle avait déjà réservé cet album, je vous remercie de pouvoir la rendre heureuse quelques jours avant la sortie française !« , commente un internaute français sur le site Mininova. Voilà qui va peut-être consoler U2. Ou pas.

En tout état de cause, plutôt que de partir à la chasse aux pirates, U2 aurait été mieux inspiré de mettre l’album en vente sur les plateformes de téléchargement dès après l’enregistrement final du master, sans attendre inutilement de longues semaines. De cette manière la fan absolue aurait pu être heureuse bien plus tôt, et U2 se serait évité quelques centaines de milliers de téléchargements gratuits avant-même la date de mise en vente de son album.

Que Bono et son manager se rassurent toutefois, la diffusion sur BitTorrent n’est pas nécessairement incompatible avec d’excellentes ventes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés