La technologie s’invite partout, même dans les tribunaux. Alors qu’il risque jusqu’à un an d’emprisonnement à l’issue du procès ouvert depuis lundi matin à l’encontre de The Pirate Bay, le porte-parole du site suédois Peter Sunde s’est livré à une première mondiale. Pas sûr qu’elle fasse plaisir au tribunal.

Sunde est en effet le premier accusé à « live-blogger » lui-même son propre procès depuis le tribunal, grâce à Twitter. « Might this be the first twitter from within a court case ? It must be a #spectrial« , écrit ainsi Peter Sunde (alias « Brokep ») dans un message posté en anglais dans le texte à 8H36 sur son compte Twitter, peu après son entrée dans le tribunal.

Plus tard dans la matinée, l’accusé postera trois autres messages, qui tous se moquent ouvertement du procureur Hakan Roswall. « Comment diable ont-ils pu penser que ça allait être chose qu’une DEFAITE EPIQUE pour l’accusation ? Nous gagnons à plates coutures« , envoie-t-il une première fois alors que l’audience se déroule sous ses yeux. Puis il raconte que le procureur « a un problème pour distinguer les mégabits des mégabytes« , et enfin qu’il « vient juste de demander qui a éteint le projecteur… [alors que] c’est lui qui l’a fait avant« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés