Google fait une entorse au modèle publicitaire. Sa filiale YouTube annonce que désormais, les créateurs de contenus inscrits au programme « Partenaires » pourront proposer le téléchargement de leurs vidéos, soit gratuitement, soit contre rémunération. Le paiement à l’acte se fera alors via Google Checkout, la solution à la Paypal de Google.

Les partenaires peuvent définir librement le prix qu’ils souhaitent et décider de la licence qu’ils veulent attacher à la vidéo téléchargée. YouTube propose ainsi une gamme de licences, de la plus restrictive (aucune autorisation de redistribution) à la plus laxiste (domaine public), en passant par trois versions des licences Creative Commons qui autorisent la rediffusion des vidéos sous conditions.

Plusieurs universités américaines proposent déjà leurs cours en téléchargement gratuit : Stanford, Duke, UC Berkeley, UCLA, et UCTV.

Les fichiers téléchargés sont pour le moment fournis au format MP4 sans DRM, mais ce choix pourrait évoluer après une période de test. Google rappelle cependant que les utilisateurs sont légalement liés par la licence choisie par l’éditeur, et la firme attendra probablement de voir si les règles du jeu sont spontanément respectées avant de basculer éventuellement vers un modèle contrôlé par des DRM.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés