Selon une nouvelle étude, la vidéo à la demande (VOD) pourrait devenir le premier mode de distribution des vidéos devant le Blu-Ray d'ici 2017.

Lors de la conférence de presse qu’ils ont organisé pour se rassurer sur l’avenir du Blu-Ray, les industriels du Blu-Ray Partners France ont tenu à minimiser l’importance de la concurrence de la vidéo à la demande (VOD), vue par certains comme un nouvel obstacle à franchir après la mort du HD DVD. Producteurs de films et constructeurs de lecteurs Blu-Ray ont ainsi rappelé qu’il se vendait aujourd’hui davantage de Blu-Ray que de films en VOD. Mais est-ce parti pour durer ?

Selon une étude menée par le cabinet SNL Kagan, les Blu-Ray et les DVD ont encore de belles années devant eux, mais elles sont comptées. Les chercheurs estiment que d’ici huit ans, la vidéo à la demande aura dépassé le Blu-Ray et deviendra le mode de distribution dominant pour le cinéma.

Alors que le DVD représente encore 97,1 % des parts de marché de la vidéo dans le monde, SNK Kagan estime que le Blu-Ray deviendra dominant en 2014 avec 59,7 % des ventes, avant de laisser sa place à la VOD trois ans plus tard. Pour justifier ce retournement en faveur du dématérialisé, le cabinet pointe plusieurs facteurs dont la progression du très haut-débit dans les connexions Internet grand public.

Ce qui promet quelques disparités en fonction des pays et des régions. Avec ses connexions à 1 Gbps prévues dès 2012, la Corée du Sud pourrait rapidement adopter la VOD comme mode de distribution, tandis que des pays beaucoup moins denses comme les Etats-Unis ou le Canada auront plus de mal à offrir des débits suffisants dans toutes les agglomérations.

En France, les FAI feront tout leur possible pour pousser l’adoption de la VOD au détriment du Blu-Ray, avec leurs propres services mis en avant dans les boîtiers ADSL reliés au téléviseur. Tout comme Microsoft qui mise sur la VOD par la Xbox 360, ou les fabricants de téléviseurs qui embarquent désormais leurs propres services de VOD via des partenariats signés avec les plateformes locales. Sony et le lecteur Blu-Ray de la PS3 pourraient être rapidement isolés sur le marché.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés