Une étude indépendante livrée par deux universitaires américains donne en conclusion que la baisse des ventes de CD dans le monde n'est qu'excessivement peu liée à la montée de l'utilisation des réseaux P2P. Un document que ferait bien de lire le CERNA, qui prenait lui récemment le parti inverse, et prônait pour cela une taxation de l'upload en France.

Felix Oberholzer de l’Ecole de Commerce de Harvard, et Koleman Strumpf de l’Université Chapel Hill (Caroline du Nord) arrivent à une conclusion frappante dans leur étude :

« Les téléchargements ont un effet sur les ventes que l’on ne peut statistiquement pas distinguer de zéro, malgré des évaluations plutôt précises. De plus, ces estimations ont une signification économique médiocre et sont inconsistantes avec l’idée que le partage de fichiers est la raison première du récent déclin dans les ventes de musique ».

Pour livrer cette étude, les deux chercheurs ont mis en place à la fin de l’année 2002 un serveur OpenNap (utilisé notamment sous WinMX) qui a capté l’activité des utilisateurs pendant 7 semaines. L’avantage pour eux étant que les serveurs OpenNap sont particulièrement bavards puisqu’ils indiquent l’ensemble des recherches effectuées par les utilisateurs ainsi que les téléchargements lancés. Ce sont ainsi 1,75 millions d’échanges qu’a pu capter l’équipe pendant cette période. Ces données ont ensuite été rapprochées aux statistiques de l’évolution du marché du disque aux Etats-Unis, lesquelles ont montré qu’il n’y avait donc pas de corrélation particulièrement évidente entre les deux modes de distribution…

Lire l’Etude :

FileSharing_March2004.pdf

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés