Monsieur le Président préside tout. Alors qu'il installait lundi le Conseil pour la création artistique qu'il va lui-même présider, Nicolas Sarkozy a assuré que la loi Création et Internet instaurant la riposte graduée en France sera votée en mars. Les députés n'ont plus qu'à exécuter.

Il l’a annoncé le mois dernier, c’est fait. Depuis ce matin, Nicolas Sarkozy n’est plus uniquement le Président de la République, c’est aussi le Président du Conseil pour la création artistique qu’il vient de créer pour prendre en main la lutte contre le piratage, qu’il veut mener selon son bon vouloir. Le directeur des cinémas MK2, Marin Karmitz, assurera son animation.

Dans son discours inaugural, Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois redit son attachement pour la riposte graduée et la loi Création et Internet que devra défendre à l’Assemblée Nationale Christine Albanel. « J’ai demandé que la loi création et internet soit définitivement votée en mars prochain« , a ainsi déclaré le Président, qui s’est dit « certain que (cette loi) aura un effet très positif sur les comportements« .

Fidèle à la dialectique qui lui a permis d’être élu à la tête de la France, Nicolas Sarkozy a assuré lundi qu’il n’a pas « été élu pour laisser voler au supermarché« . Mais pense-t-il alors l’avoir été pour ignorer la représentation européenne, et pour piétinner sur les droits fondamentaux à une justice équitable ?

« Je ne laisserai pas piller les droits d’auteur« , a-t-il insisté. « Piller les œuvres musicales, piller les œuvres cinématographiques, piller les œuvres littéraires (…) c’est tuer la création« .

Et piller les Droits fondamentaux, Monsieur le Président, n’est-ce que pas tuer la République ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés