La redevance TV devrait passer à 118 euros en 2009, puis augmenter à 120 euros au premier janvier 2010, voire 122 euros fin 2010. Jean-François Copé, qui avait promis que « moi vivant, il n’y aura pas d’augmentation de la redevance », l’a annoncé en sortant de la réunion de la commission mixte paritaire (CMP) consacrée à la réforme de l’audiovisuel.

Les sept sénateurs (Jacques Legendre, Michel Thiollière, Catherine Morin-Desailly, Bruno Retailleau, Catherine Dumas, David Assouline, Serge Lagauche) et sept députés (Jean-François Copé, Christian Kert, Michel Herbillon, Patrice Martin-Lalande, Patrick Bloche, Michel Françaix, Didier Mathus), réunis en CMP pour trouver un compromis sur le texte de loi de réforme de l’audiovisue, ont trouvé un accord pour mettre fin à la polémique sur l’augmentation de la redevance. Officiellement, le montant ne sera pas augmenté mais indexé, sur l’inflation. Et pour que le montant de la réévaluation tombe sur les demandes des sénateurs, il a été décidé de calculer l’inflation sur les deux dernières années au lieu d’une seule, et d’arrondir à l’euro supérieur. La magie des chiffres.

En revanche, et c’est une bonne nouvelle pour les internautes qui n’ont pas de téléviseur et ne souhaite pas regarder France Télévisions, l’idée de faire de la possession d’un ordinateur ou d’un abonnement à Internet un fait générateur du paiement de la redevance TV a été abandonnée. Alors que les sénateurs s’étaient prononcés pour cette réforme, la CMP a rayé l’amendement du texte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés