Voilà qui ne devrait pas enchanter les ayants droit. Le géant des moteurs de recherche Google aurait en projet la création d’un service de stockage de fichiers baptisé Google Web Drive, qui pourrait progressivement servir d’alternative au P2P. C’est une image postée sur les forums de Macrumors et reprise sur plusieurs blogs qui a relancé la rumeur. Elle montre une fonction apparue dans un menu de l’application Picasa pour Mac, distribuée gratuitement par Google.

La rumeur semble d’autant plus crédible que Google a réservé il y a déjà trois ans le nom de domaine Googlewebdrive.com, qui pour le moment ne pointe sur rien. De plus il y a quelques jours, le responsable produit de Gmail Todd Jackson a reconnu que le partage et l’envoi de fichiers par e-mail posait problème sur les gros fichiers. « Nous savons que la taille des fichiers des gens devient de plus en plus grosse. Ils veulent partager leurs fichiers, et ne pas avoir à se demander sur quel ordinateur ils sont stockés. Google veut résoudre ces problèmes« , reconnaissait-il auprès de Cnet.

En attendant, les utilisateurs des services de Google ont déjà trouvé des solutions. Les logiciels Peer2mail ou Gmail Drive Shell, par exemple, proposent d’utiliser Gmail comme service de stockage virtuel.

Quoi qu’il en soit, le développement des services de stockage en ligne montre à quel point la loi Création et Internet qui prévoit la mise en place de la riposte graduée est déjà dépassée. Technologiquement, elle repose sur le fait de pouvoir se placer au milieu des utilisateurs qui s’échangent des fichiers, pour récupérer leur adresse IP. Mais avec les solutions de stockage en ligne, contrairement au P2P, personne ne peut savoir qui upload ou télécharge quoi, sauf le fournisseur du service et le fournisseur d’accès à Internet, qui est soumis à un devoir de protection de la vie privée de ses abonnés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés