Ce ne sera ni Frédéric Lefebvre, ni Patrick Devedjian, ni Bruno Retailleau. C'est finalement NKM, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui prendra en charge le développement de l'économie numérique au gouvernement.

De tous les noms qui ont circulé ces derniers jours, le sien n’avait pas été cité. C’est la règle des surprises bien préparées. Nathalie Kosciusko-Morizet, qui était jusqu’à présent secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’écologie, a été nommée secrétaire d’Etat à la prospective et au développement de l’économie numérique, auprès du premier ministre. Elle prend ainsi le poste occupé par Eric Besson, qui occupera dorénavant le ministère de l’immigration et de l’identité nationale.

Si elle n’est pas a priori une grande spécialiste des questions numériques, on remarquera tout de même que NKM devra gérer la difficulté d’un possible conflit d’intérêt. Son frère, Pierre Kosciusko-Morizet, est en effet fondateur de PriceMinister, et surtout président de l’Association pour le commerce et les services en ligne (Acsel), un groupement de 200 entreprises du web et des télécoms avec lequel la nouvelle secrétaire d’Etat à l’économie numérique devra nécessairement discuter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés