Souvent délaissé dans les installations home-cinéma, l’amplificateur est un élément pris de plus en plus au sérieux par les cinéphiles. Avec les Blu-Ray en particulier, les films offrent aujourd’hui une bande sonore d’un réalisme saisissant, à condition d’être bien équipé avec des amplis capables de prendre en charge les derniers standards son. Une aubaine pour Dolby, qui multiplie les nouveautés pour inciter les consommateurs à se rééquiper.

A l’occasion du CES de Las Vegas, le laboratoire a dévoilé deux nouvelles normes ajoutées à son catalogue déjà bien remplies de technologies, les Dolby Volume et Dolby Pro Logic IIz.

Le Dolby Volume joue le rôle d’un égaliseur. Il permet d’assurer la paix sociale avec ses voisins en maintenant un niveau sonore constant quel que soit le programme, la source et le spectre sonore, sans altérer la qualité sonore. Le système est aussi conçu pour éviter qu’une musique n’efface complètement la voix. On est tout de même curieux de voir (ou plutôt d’entendre) comment le système réagit lorsque par exemple, un personnage chuchotte dans un film et qu’un autre se met à crier.

Le Dolby Pro Logic IIz s’appuie quant à lui sur le Dolby Pro Logic IIx, mais ajoute deux canaux baptisés « front height channels« , placés devant le spectateur, au dessus des enceintes gauche et droite. Une bande son en 5.1 passe alors en 7.1, et une 7.1 en 9.1. Y a-t-il un véritable intérêt à s’entourer d’autant de haut-parleurs ? Dolby l’assure. « La pluie dans un film donne l’impression de tomber véritablement du plafond« , et « dans les jeux vidéo, la dimension ajoutée augmente le réalisme et immerge les joueurs plus profondément que jamais dans l’action« . De quoi ravir deux joueurs danois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés