Les DRM pour la musique sont totalement tombés. Apple a annoncé que l'ensemble des quatre majors avait autorisé la vente de leur catalogue sans verrou sur iTunes, en l'échange d'un changement de politique tarifaire. Les morceaux seront désormais vendus entre 0,69 € et 1,29 €, sans DRM.

L’annonce était attendue de longue date. Elle est finalement arrivée en ce début d’année à l’occasion du dernier MacWorld auquel participe la firme de Cupertino. Apple a annoncé mardi que huit millions de chansons sont immédiatement disponibles sans DRM, et que deux millions de chansons supplémentaires seront libérées de tout verrou d’ici la fin du trimestre. Warner, Universal et Sony BMG ont donné leur accord. C’est donc l’ensemble du catalogue de 10 millions de titres d’iTunes qui sera bientôt proposés au format AAC 256 kbps sans DRM FairPlay, près de deux ans après le premier pas réalisé par EMI.

Mais pour pouvoir proposer ses chansons sans mesure de protection, Apple a dû faire une concession que Steve Jobs avait refusé depuis les débuts d’iTunes en 2005. « Si le prix augmente, [les clients] retourneront au piratage et tout le monde aura perdu« , avait expliqué le patron d’Apple qui accusait les majors de gourmandise.

Elles auront finalement gagné le bras de fer puisqu’à partir d’avril, les labels pourront proposer leurs morceaux les plus populaires ou leurs nouveautés au prix de 1,29 euro le téléchargement. En échange, le prix des titres anciens a été ramené à 69 centimes, ce qui pourrait booster les ventes sur la plateforme. Le tarif normal restera de 99 centimes pour la plupart du catalogue. Dans un communiqué, Steve Jobs a assuré que beaucoup plus de chansons seraient proposées à 69 centimes qu’à 1,29 €.

Il sera également possible, moyennant finances, de mettre à jour sa bibliothèque musicale pour retirer l’ensemble des DRM des morceaux achetés jusqu’à présent. Il en coûtera 0,30 euros pour un morceau, 30 % du prix d’un album, et 0,60 euros par clip vidéo.

Il n’est cependant pas encore question de proposer des formules de téléchargement par abonnement, ni sous forme de téléchargements illimités contrôlés par DRM, ni sous forme de quotas de chansons téléchargeables chaque mois. Il n’est pas non plus question de retirer les DRM sur les quelques 30.000 épisodes de séries TV ou 2.500 films proposés par Apple sur l’iTunes américain.

Par ailleurs, Apple a annoncé que l’iTunes Music Store sera désormais entièrement accessible depuis l’iPhone 3G, puisqu’il sera possible de télécharger les chansons achetées, sans surcoût, via la connexion 3G. Auparavant, il était obligatoire de passer par le WiFi.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés