Avant que la couverture de l'actualité du numérique ne reprenne son cours normal ce lundi 5 janvier, toute l'équipe de Numerama souhaite vous adresser très chaleureusement ses meilleurs voeux pour l'année 2009, en espérant qu'elle soit aussi joyeuse et riche que possible :-)

Une nouvelle page du livre se tourne. Depuis sept ans que nous couvrons quotidiennement l’actualité des loisirs numériques, l’année 2008 gardera une tonalité particulière pour nous. C’est en effet le 11 février 2008 que l’ancien Ratiatum a pris son envol le plus important de son histoire pour devenir Numerama. Un changement de nom et de charte graphique qui s’est accompagné d’un succès inespéré, pour lequel nous vous devons énormément en ce début d’année 2009. Dans les prochains mois, toute notre énergie sera mise à toujours mieux vous satisfaire.

2008, c’est aussi l’année où nous nous sommes le plus engagés dans le débat démocratique. Si nous nous étions battus en spécialistes des questions techniques contre la loi DADVSI en 2005 pour contester un texte de protection pénale des DRM qui allait à contre-sens des intérêts économiques et industriels, nous nous sommes véritablement élevés l’an dernier en tant que citoyens contre le texte de loi Création et Internet présenté par Christine Albanel. Jamais depuis nos premiers articles en 2002 nous n’avions ressenti à ce point la nécessité de nous soulever contre un projet législatif. Car derrière le prétexte de la lutte contre le piratage, la loi Création et Internet plante le décor d’une société que nous refusons : celle d’une société qui bafoue les règles les plus élémentaires d’un état de droit (en particulièrement le droit à une justice équitable), non pas seulement pour pour défendre aveuglément les intérêts d’une poignée de notables, mais surtout pour préparer un contrôle accru de l’accès à l’information et une privatisation de la justice, placée aux mains des plus forts.

Aussi qu’on se le dise, Numerama continuera à se battre contre ce texte infâme lors de son examen par l’Assemblée Nationale en 2009. En formulant comme voeu que le Parlement Européen crucifie le texte dès le premier trimestre, en rappelant à la France la nécessité de respecter les libertés fondamentales.

A ce sujet, 2008 a également été la première année où nous avons expérimenté directement des pressions, de nature financière. Il nous a en effet été explicitement demandé en cours d’année de ne plus nous battre contre le projet de loi Création et Internet, au risque de perdre des contrats publicitaires sans lesquels Numerama pourrait difficilement continuer à vivre (contrats que nous avons parfois effectivement perdus). C’était mal nous connaître, mais 2009 sera donc aussi l’année où une vraie réflexion devra s’engager pour trouver un modèle économique moins dépendant de la publicité, voire plus dépendant du tout. 2008 a montré avec le site d’Arrêt sur Images qu’un modèle par abonnement pouvait être un succès si le contenu proposé était de qualité. Devrions-nous l’imiter ? La question se posera même si nous doutons, pour le moment, qu’une réponse positive pourra être apportée.

Sur d’autres sujets, l’année 2009 promet également d’être riche en polémiques. Le débat sur la neutralité du net, en particulier, devrait exploser. Tout comme celui sur les contenus exclusifs liés à un opérateur Internet particulier, ou l’inévitable dossier du filtrage des contenus. Sans oublier les taxes pour copie privée. La commission qui fixe les montants devrait subir quelques modifications substantielles qui pourraient enfin sonner la fin de la récréation pour les ayants droit qui ont pu depuis 2001 imposer en France des taxes pour copie privée parmi les plus élevées au monde (si ce n’est les plus élevées).

D’un point de vue technologique, 2009 ne nous fait pas de promesse particulièrement excitante. Le succès des téléviseurs HD devrait se confirmer à l’approche de l’extinction des signaux analogiques et sous l’influence croissante (mais mesurée) du Blu-Ray, tout comme celui des consoles de jeux vidéo qui a probablement atteint son point culminant cet hiver. L’arrivée d’un Windows 7 optimisé pour les écrans tactiles pourrait tout de même lancer la mode des Tablet PC, tandis que les premiers téléphones Android de Google tenteront cette année de concurrencer l’iPhone sur le marché européen des smartphones grand public. Mais la crise économique étant le principal acteur de ce début d’année, il paraît presque indéscent de parler électronique grand public en ce moment.

A ce propos, les « geeks » ont encore la tête solidement accrochée sur leurs épaules. Interrogés en page d’accueil de Numerama, nos lecteurs souhaitent majoritairement être en bonne santé pour 2009 (39 %), être heureux en amour (25 %), et avoir du travail (19 %). Vous n’êtes que 17 % à espérer avant tout « un super écran plat » cette année.

Quoi qu’il en soit, nous vous souhaitons avant tout cette année d’être le plus heureux possible. Et de continuer à nous lire :-)

Bonne année à tous !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés