Régulièrement, l’industrie revient à la charge avec l’idée de vendre aux consommateurs des biens culturels sur des supports numériques ré-enregistrables. On se souvient par exemple des cartes microSD TrustedFlash de Sandisk, ou des clés USB d’Universal. L’idée n’a jamais véritablement convaincu le grand public, mais elle ressort régulièrement sous une forme ou sous une autre. C’est le cas cette semaine de Sony, qui veut lui aussi vendre de la musique ou des films sur des clés USB.

Le fabricant japonais annonce ainsi la commercialisation aux Etats-Unis d’une nouvelle série de ses clés USB MicroVault Click, pré-chargées avec des contenus issus des catalogues maison. Les consommateurs auront le choix entre la dernière édition de l’album Thriller de Michael Jackson, rééditée à l’occasion des 25 ans de l’album, ou les films Da Vinci Code ou Men in Black.

La clé de 2 Go avec l’album original de Michael Jackson, sept nouveaux remis et quatre clips sera vendue 19,99 $. Celles de 4 Go avec l’un ou l’autre des deux films seront vendues 29,99 $.

Sony ne précise pas dans son communiqué combien de place les contenus occupent sur la clé USB, ni quel format et quel DRM éventuel est employé, ni s’il est possible de vider la clé en transférant le contenu sur un autre support.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés