Selon une étude menée en juin 2008 à la demande conjointe du CGTI et de l'Arcep, 60 % des Français ont désormais accès à Internet et l'utilisent dans un grand nombre d'activités quotidiennes (recherche de travail, achat en ligne, démarches administratives...). Concernant les loisirs numériques, l'étude démontre que le téléchargement de film ou de musique est une activité très répandue chez les nouvelles générations, qui imposent une autre vision de la place de l'auteur dans la société... en étant eux-mêmes créateurs.

Selon une étude du Credoc réalisée à la demande de l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep), 14 % des Français de douze ans et plus, soit 22 % des internautes, se disaient auteurs d’un blog ou d’un site, mettant en ligne des textes, photos, vidéos ou musiques, en juin 2008. C’est un point de mieux qu’en 2007, et cinq points de mieux qu’en 2006. En tout, ce sont un peu plus de 7 millions de personnes qui se disent en France créateurs sur Internet.

Ce chiffre doit mettre en perspective la tenue d’Assises de la Création sans aucun représentant de ces 7 millions de créateurs, ou le vote d’une loi pour la « Création et Internet » qui ne prend pas en compte les aspirations et les pratiques de cette nouvelle génération d’auteurs. Tous peuvent pourtant prétendre au même niveau de protection de leurs œuvres, ou demander au contraire un assouplissement des règles du droit d’auteur qui seraient préjudiciables à leur propre création. Or ils ne sont pas entendus.

Ils forment pourtant une génération appelée à devenir dominante. Car si seulement 6 % des plus de 40 ans ont déjà créé un blog sur Internet, plus d’un adolescent sur deux écrit des textes sur sa propre page Internet (53 %), et une personne sur trois entre 18 et 25 ans. Pour cette génération qui offre gratuitement sa création, il est déjà devenu naturel d’accéder librement à celle des autres.

Plus d’un jeune de moins de 25 ans sur deux déclare ainsi télécharger de la musique sur Internet. Dans l’ensemble, près d’un quart de la population (24 %, en hausse de 2 points), et plus d’un tiers des internautes (37 %) s’adonne à cette pratique. Au total, 12,5 millions de Français déclarent télécharger de la musique, légalement ou non. Le chiffre a progressé de 10 points en quatre ans sur l’ensemble de la population. Concernant le cinéma, 8 millions de personnes téléchargent des films, soit environ 15 % des Français (+ 1pt), et près de la moitié des 18-24 ans.

Loin de pouvoir être régulé par des lois répressives, le téléchargement est une pratique déjà fortement ancrée dans le mode de vie des nouvelles générations, qui ont un rapport à la création très différent de celui de leurs aînés. Il faudra que les prochaines régulations du droit d’auteur en tiennent compte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés