Selon un cabinet d'analyse, Nintendo gagnerait six dollars par Wii vendue. Largement en tête des ventes de consoles et de jeux vidéo, le Japonais est le seul constructeur de consoles à dégager un bénéfice.

Proche de la faillite avant les sorties successives de la Nintendo DS et de la Wii, Nintendo s’est fait refait une santé de fer avec ses deux consoles de jeux vidéo. Non seulement le constructeur japonais a su séduire à nouveau le grand public, mais il a su le faire avec la stratégie commerciale la plus efficace parmi tous les concurrents du marché. Alors que Sony perd de l’argent sur chaque console Playstation 3 vendue et que Microsoft arrive tout juste à l’équilibre, Nintendo dégage un profit sur chaque Wii écoulée et gagne davantage sur les jeux vidéo vendus.

Selon l’analyste David Gibson du cabinet Macquarie Securities, cité par le magazine Forbes, Nintendo réussirait à dégager une marge bénéficiaire de 6 dollars sur chacune de ses concoles Wii. Un résultat d’autant plus intéressant qu’il est aussi le constructeur qui écoule le plus de consoles de salon depuis le lancement de la Wii. Elle s’est déjà écoulée à plus de 35 millions d’exemplaires, contre 23 millions de consoles Xbox 360 et 13 millions de Playstation 3.

Pour rentabiliser sa PS3, Sony mise sur les licences de jeux vidéo, qui sont reversées par les éditeurs lorsqu’ils vendent des jeux pour la console au Blu-Ray. Mais là encore, Nintendo fait mieux, au moins à court terme. Le père de Mario édite lui-même 60 % des jeux vendus sur la Wii, contre 30 % pour Microsoft et 15 % pour Sony. Les 3 jeux Wii les plus vendus (Wii Play, Super Smash Brothers Brawl et Super Mario Galaxy) sont faits maison, alors que les 3 jeux PS3 les plus vendus sont édités par des studios externes (GTA IV, Call of Duty 4 et Assassin’s Creed). Du coup, malgré un prix de vente moyen plus faible de ses jeux, Nintendo génère une marge opérationnelle de 65 % sur les jeux qu’il vend, contre 50 à 60 % pour ses concurrents.

Cette année, les joueurs devraient acheter 220 millions de jeux sur la Wii, contre 120 millions sur la PS3 et 125 millions sur la Xbox 360.

La question que tout le monde se pose, désormais, est de savoir ce que Nintendo va faire de tout cet argent. Le constructeur japonais peut-il se permettre d’attendre encore quelques années et de poursuivre sur une politique de R&D peu coûteuse axée sur le gameplay, ou se prépare-t-il à investir massivement dans une console réellement de nouvelle génération ? Malgré le succès commercial évident des deux consoles de Nintendo, les actionnaires attendent aujourd’hui une stratégie de long terme plus marquée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés